Publication de l'Injep : Développer la mobilité européenne et internationale des jeunes

Actualités partenaires |

Ce numéro de la collection des « Cahiers de l’action », éditée par l'Injep, s’intéresse aux instruments mis en oeuvre par les acteurs - publics et privés, locaux, nationaux et européens (collectivités territoriales, mouvements d’éducation populaire, plateformes et réseaux européens) - pour agir et interagir dans le champ de la mobilité européenne et internationale des jeunes.

L’expérience de mobilité européenne et internationale tend à être considérée de plus en plus comme une étape incontournable du parcours éducatif des jeunes, voire à constituer une nouvelle norme, qui s’impose à chacun, que le jeune soit étudiant, apprenti et, même, sans qualification. Néanmoins, l’action publique est aujourd’hui confrontée à des enjeux et à des défis pour que cette mobilité devienne une pratique usuelle et ouverte à tous. L’enjeu de sa démocratisation demeure central.

Les outils mis en oeuvre par les acteurs (information, formation, accompagnement, démarches d’apprentissage entre pairs, travail de réseau, plateformes…) se déclinent en deux catégories : ceux permettant de favoriser la pratique de la mobilité européenne et internationale et ceux permettant d’agir sur la construction et la mise en oeuvre de l’action publique dans ce domaine.

Sur la base des enseignements tirés de l’analyse de ces pratiques et de ces outils, deux grands types de défis se dégagent pour l’avenir de ce secteur et plusieurs pistes d’action peuvent être formulées. Le premier type de défi a trait à la structuration professionnelle du champ de la mobilité européenne et internationale dans un cadre non formel et à l’affirmation de sa légitimité, le second concerne les évolutions de l’action publique dans ce secteur et les configurations institutionnelles des acteurs du champ.

Pour en savoir plus

Lire le sommaire du numéro

Pour commander l'ouvrage

Accéder au site de l'Injep

L'Injep lance une étude sur l’accessibilité des "Jeunes avec moins d'opportunités" (JAMO) à la mobilité internationale dans un cadre non formel. L'UNML participe au comité de pilotage de cette étude qualitative.