Service Civique : les volontaires proposent des pistes d'amélioration à Patrick Kanner

Représentation du réseau |

Le 21 mars dernier avait lieu le rassemblement national des volontaires en Service Civique organisé par l'UNML et la Mission Locale des Rives de l’Aa et de la Colme. Les jeunes volontaires ont travaillé à des pistes d'amélioration du Service Civique. Ces propositions, formulées ici, ont été présentées par Mathilde Paillet, membre du conseil d'orientation des politiques jeunesse (COPJ) et ancienne volontaire en Service Civique à Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

A lire également : «A chacun son Service Civique, les Missions Locales à vos côtés» : le rassemblement national en images

Les volontaires en Service Civique réunis en groupes de travail lors du rassemblement national le 21 mars 2017 à Gravelines. Photo : Olivier Soury.

Les 8 propositions

1. Une meilleure communication sur le Service Civique auprès des jeunes

  • Informer les lycéens pour mieux les sensibiliser au Service Civique
  • Mieux informer tous les jeunes pour qu’ils connaissent davantage le statut de volontaire
  • Présenter aussi les retombées sur les parcours d’insertion socio-professionnelle lorsqu’on parle du Service Civique

2. Valoriser le Service Civique auprès des employeurs

  • En reconnaissant les compétences acquises, à travers un certificat de compétences par exemple

3. Renforcer le statut des volontaires en Service Civique aux yeux des institutions (Pôle emploi, CAF,…)

  • En effet, le statut de volontaire n’ouvre aucun droit une fois la mission de Service Civique terminée
  • A la différence du statut d’étudiant, les avantages du statut de volontaire (chèques services, carte avantage,…) ne peuvent pas s’exercer partout. De plus, les avantages sont moindres par rapport au statut étudiant par exemple.

4. Revaloriser l’indemnité de Service Civique en fonction du coût de la vie

5. Mieux différencier le Service Civique d’un travail salarié

  • En limitant les missions à 24h
  • En renforçant le contrôle des missions pour éviter l’emploi caché

6. Renforcer la formation des tuteurs pour un meilleur accompagnement et un tutorat plus qualitatif

7. Faciliter la possibilité de vivre une expérience d’engagement plus longue

  • En pouvant faire plusieurs missions de Service Civique
  • En pouvant prolonger sa mission en fonction des projets
  • Pour pouvoir vivre plusieurs expériences à l’étranger, pendant une ou plusieurs missions

8. Organiser plus régulièrement des temps de rencontre entre volontaires en Service Civique qui seraient des moments de concertation et d’échanges