«Clicnjob» : retour sur son utilisation à la Mission Locale Avenir jeunes Pays Basque

Du côté des Missions Locales |

La plateforme «Clicnjob» d'Emmaüs Connect/WeTechCare, dont l'UNML est partenaire, est lancée depuis un an maintenant. L’occasion de faire le point sur son utilisation à la Mission Locale Avenir jeunes Pays Basque. Alain Irigaray, conseiller en insertion sociale et professionnelle, référent numérique au sein de la structure depuis début mars, en décrit les usages et l’intérêt qu’il porte à la plateforme.

Une question au préalable : qu’est-ce qui a amené la structure à créer cette fonction de « référent numérique » ?

Au sein de la Mission Locale, nous nous posions beaucoup de questions, et cela depuis quelques années, sur la façon dont les jeunes utilisaient le numérique. Nous nous demandions comment les accompagner pour qu’ils passent la frontière entre une utilisation récréative du numérique et une utilisation professionnelle. Il est également vrai que j’ai une certaine appétence pour le numérique.

Pour avancer dans cette réflexion, nous avions répondu à un appel d’offre d’Orange solidarités avec notre responsable formation Marie Andrée Moulia ainsi que des collègues conseillers-ères (Lire à ce sujet sur peps-missionslocales.info : « Découvrir le numérique en réalisant des reportages au sein d’entreprises » )

Comment avez-vous connu Clicnjob et comment l’utilisez-vous?

J’ai connu Clicnjob sur le net et je me suis inscrit à leur newsletter. J’ai aussi pris contact avec Emmaüs Connect Paris par email. Une vidéoconférence s’est organisée avec les « accompagnateurs » ClicnJob de WeTechCare/Emmaüs Connect [structure qui édite Clicnjob].

L’objectif était de développer l’utilisation de Clicnjob dans la Mission Locale, en sensibilisant tout d’abord un groupe d’une dizaine de conseillers volontaires puis, avec l’arrivée de la Garantie jeunes, nous avons décidé de nous focaliser sur ce public. J'anime chaque semaine, en tant que référent numérique, un atelier de découverte de Clicnjob (inscription, création de CV, etc.). J’ai ainsi présenté Clicnjob à 36 jeunes par mois depuis février dernier, mois d’entrée de la Mission Locale dans la Garantie jeunes.

J’utilise aussi Clicnjob lors des entretiens individuels, dans le cadre des permanences, quand le jeune a besoin d’un CV rapidement par exemple. En effet, les différents outils en ligne comme les vidéos ou les quizz permettent de travailler sur différentes thématiques.

Les jeunes s’emparent-ils de l’outil facilement ?

Dans le cas des jeunes en Garantie jeunes, l’atelier est obligatoire et les jeunes créent tous leur profil. En général, il y a de très bons retours des jeunes en atelier, qui trouvent l’outil innovant et ludique.

Mais les jeunes ont besoin de revenir ensuite sur leur parcours, sur les résultats de leurs quizz, ou simplement de faire des mises à jour de leur CV. Il est donc important que les autres conseillères et conseillers s’approprient l’outil. En tant que référent numérique, je dois acquérir un maximum d’informations et de connaissance et les partager auprès de mes collègues. En fait, Clicnjob est un outil supplémentaire à utiliser, mais il faut d’abord se l’approprier.

Un espace est dédié aux professionnels de l’accompagnement. Qu’en pensez-vous ?

En tant que conseiller, j’ai accès à Clicnjob de façon spécifique. Je peux retrouver dans l’espace « outils » les ressources pédagogiques utilisées en individuel ou en collectif ainsi que toute l’actualité de la Mission locale – avec toutes les offres d’emploi en ligne, les forums job d’été, l’offre culturelle. Quand le jeune s’inscrit à Clicnjob, il a ainsi accès aux ressources en termes d’emploi. Il peut ensuite se connecter régulièrement et solliciter son conseiller référent pour l’informer d’une offre ou d’une information qui l’intéresse.

On a aussi accès aux quizz des jeunes, à une messagerie qui permet d’envoyer des messages groupés ou individuels et à la CVthèque que je trouve être un outil très important. Il permet de chercher des profils en fonction de différents critères : le projet professionnel, la formation initiale, l’expérience, l’âge, le niveau d’études, si la personne est en recherche de formation, s’il a le permis B, C ou A… Cela nous aide à proposer les candidatures les plus appropriées aux offres d’emploi.

Il y a aussi un espace communauté et partage d’expérience qui a un peu de mal à démarrer, c’est dommage parce que je pense que c’est une bonne idée d’échanger entre professionnels sur l’utilisation de l’outil.

Pour en savoir plus :

Accéder au site Clicnjob
Le 16 juin 2016 à Marseille, une journée pour découvrir et tester Clicnjob
Amener le sujet du numérique au coeur des réflexions (avril 2015)