Résultats de l'enquête JOC sur le travail digne

Actualités partenaires |

La JOC (jeunesse ouvrière chrétienne) a lancé une grande enquête auprès des jeunes sur l'emploi digne et sur l'autonomie, réalisée en partenariat avec l’UNML et l’UNHAJ. Les résultats sont maintenant disponibles.

Télécharger la plaquette récapitulant les résultats de l'enquête

A lire également :
Enquête JOC : recueillir des témoignages de jeunes «invisibles» / Rencontre avec Fabienne Ferrerons, secrétaire nationale de la JOC

De septembre à décembre 2016, les jeunes de la JOC sont allés à la rencontre de plus de 3600 jeunes de 13 à 30 ans dans les rues, dans leurs lieux de vie... Leur but ? Donner la parole à la jeunesse concernant leur accès à l’autonomie et à l’emploi digne.

L’emploi digne pour les jeunes sondés

Voici les 6 critères (sur 12) privilégiés par les jeunes pour définir ce qu’est un travail digne :

  • Près de 70% des jeunes interrogés estiment qu’ «avoir un CDI» est la principale clé pour accéder à un emploi digne. Car c’est bien cette forme d’emploi salarié qui, selon eux, assure stabilité et protection face au chômage.Les jeunes interrogés qui ont expérimenté une situation de recherche d’emploi sont encore plus nombreux à plébisciter le CDI. Pour 77% de ces jeunes, le fait d’être privé d’emploi rend le CDI encore plus attractif.
    De plus, les jeunes privés d’emploi de longue durée sont 84% à prioriser un statut stable et protecteur comme première étape pour accéder à un emploi digne. Les autres statuts d’emploi sont bien moins attractifs pour les jeunes interrogés : créer une activité en se mettant à son compte (18%), être en CDD (10%) en intérim ou avoir un emploi de saisonnier.
  • Pour 3 jeunes sur 5, avoir un emploi digne c’est «avoir un salaire qui permet d’épargner et faire des projets».
    Pour les jeunes interrogés, un emploi est digne s’il permet de gagner convenablement sa vie, de se projeter dans l’avenir et construire un projet de vie et pas simplement survivre.
  • Pour plus d’1 jeune sur 2, avoir un emploi digne, c’est «être fier de faire son travail».
    La fierté du travail bien fait, forte au sein du monde ouvrier, s’inscrit dans une continuité et, ce, même chez les plus jeunes (13-17 ans) qui l’expriment à 53%. Le travail et la reconnaissance dans la société restent au centre des préoccupations des jeunes.
  • Les autres clés d’accès à l’emploi digne sont «avoir un travail sans discrimination» (origine, religion, âge, sexe, handicap...) pour 44% des jeunes interrogés, «avoir un travail qui laisse du temps pour faire autre chose» (44%), et avoir de bonnes relations avec ses collègues (40%). Pour les jeunes en recherche d’emploi, les jeunes ayant déjà une expérience d’emploi ou les jeunes en alternance, le critère «avoir un métier qui correspond à son niveau de compétence» ressort également (40%). 84% des jeunes interrogés considèrent leur activité actuelle comme ne correspondant pas à la définition énoncée d’un emploi digne. Seulement 23% des jeunes en CDI le pensent. Le statut de CDI ne semble donc pas suffir pour considérer qu’un emploi est digne. Les autres critères sont aussi importants, notamment l’environnement et les conditions de travail pour 77% des jeunes en CDI.

Niveau de ressources

L’analyse de cette enquête a pu également faire ressortir la situation des jeunes percevant moins de 900 euros de ressources mensuelles nettes (salaires, indemnités, allocations, RSA, aides familiales...). Ils représentent 35% des jeunes interrogés et selon leur situation, ils sont en dessous du seuil de pauvreté.

Rassemblement de la JOC le 15 avril 2017, à l'occasion des 90 ans de l'association

Le samedi 15 avril 2017, 15 000 jeunes se retrouveront à Paris pour construire ensemble des revendications afin d’améliorer les conditions de vie des jeunes. Les résultats de l’enquête seront au centre des débats pour construire ces revendications et engager l’ensemble de la jeunesse, des décideurs politiques, des associatifs, des syndicats, pour leur mise en oeuvre.