8000 postes à pourvoir dans la police nationale en 2018

Actualités partenaires |

La Police nationale lance un recrutement important au cours de l’année 2018. Gardiens de la paix, adjoints de sécurité, agents spécialisés de police technique et scientifique, officiers, commissaires… Bruno Grangé, commissaire divisionnaire, sous-directeur du recrutement et des dispositifs promotionnels, décrit les postes à pourvoir, les profils recherchés et les modalités de recrutement.

Quels sont les types de postes concernés par ce recrutement ?

Bruno Grangé : Plus de 8 000 postes seront ouverts en 2018. Tous les corps de la police nationale seront concernés. Pour le recrutement des gardiens de la paix, deux sessions seront organisées avec plus de 4 500 postes proposés, alors qu’habituellement, il n’y a qu’un seul concours. Pour la session du 5 avril 2018, les inscriptions sont ouvertes.

Le concours de gardien de la paix est accessible aux bacheliers, mais il faut savoir qu’il est possible d’y accéder sans le bac. En effet, une partie des postes est réservée aux adjoints de sécurité et aux cadets de la République.

Les adjoints de sécurité sont des contractuels recrutés sans condition de diplôme pour assister les gardiens de la paix dans leurs missions. Les cadets de la République sont une catégorie particulière d’adjoints de sécurité qui bénéficient durant leur première année d’un contrat de formation en alternance permettant une mise à niveau avant de passer le concours.

En 2018, plus de 2 000 postes d’adjoints de sécurité seront créés, ainsi que 650 postes de cadets de la République.

Nous recrutons également des agents spécialisés de police technique et scientifique pour lequel le diplôme requis est de niveau BEP ou CAP. C’est un concours déconcentré (organisé en région). Les dates des épreuves seront communiquées prochainement. Pour ce recrutement, il y a deux épreuves écrites dont une qui porte sur des connaissances en sciences et vie de la terre, chimie, physique, mathématiques, de niveau lycée.

Une soixantaine de postes seront proposés au concours de commissaire et soixante-dix au concours d’officiers. Ces recrutements sont ouverts sous condition de diplôme (master 2 pour le recrutement de commissaires et licence pour celui des officiers).

Plus de 200 postes seront également proposés pour la police technique et scientifique.

Au-delà du nombre, nous cherchons à recruter des candidats présentant un profil adapté pour faire face aux exigences de ces métiers. Sont plus précisément recherchés des garanties de respect des valeurs républicaines et le sens du service public, une stabilité émotionnelle et psychologique, des capacités physiques, une ouverture d’esprit, une capacité rédactionnelle et un niveau de connaissances permettant de comprendre les problématiques de l’environnement dans lequel le policier évolue.

Quelles sont les modalités de recrutement mises en place ?

Bruno Grangé : Les candidats peuvent s’inscrire en ligne sur le site « La police nationale recrute » , ils y trouveront toutes les informations utiles : les conditions, les modalités de concours, les calendriers et des conseils pour se préparer aux diverses épreuves.

Le processus de recrutement comporte plusieurs étapes.

La première phase du concours de gardiens de la paix est une étude de texte qui permet d’évaluer la maîtrise de la langue et les capacités rédactionnelles. Pour les concours de commissaires et d’officiers, il s’agit d’une série d’épreuves permettant d’évaluer le niveau de connaissances générales, les connaissances juridiques en matière de droit pénal, procédure pénale, administratives et une épreuve de cas pratique qui permet d’évaluer les capacités à se projeter dans les fonctions envisagées.

Les candidats déclarés admissibles sont convoqués pour passer les phases suivantes. A l’exception des concours de la filière scientifique, ce sont d’abord des épreuves sportives (un test d’endurance cardio-respiratoire et un parcours sportif qui comporte plusieurs ateliers). Les métiers de la police exigent une bonne condition physique quelles que soient les fonctions exercées. Il est conseillé de bien se préparer à ces épreuves, une note inférieure à 7/20 étant éliminatoire. J’invite les personnes intéressées à aller sur le site où ces deux épreuves sont présentées.

Viennent ensuite les épreuves orales proprement dites, dont pour tous les concours, un entretien devant un jury. Elles visent à évaluer la motivation du candidat, son niveau d’ouverture et sa capacité à se projeter dans la fonction. Pour le concours de gardien de la paix, les candidats participent à un test questions/réponses interactif qui permet principalement d’évaluer les capacités d’observations. Les concours de commissaires et d’officiers intègrent une épreuve de gestion du stress et des épreuves de mise en situation permettant d’évaluer des pré-requis managériaux.

Durant les concours, les candidats doivent également passer des tests psychotechniques. Avant d’entrer en école, les candidats déclarés admis doivent passer une visite médicale d’aptitude à exercer les métiers au sein de la police nationale et recevoir un agrément préfectoral.

Pour en savoir plus

Pour toute question relative aux recrutements et métiers de la Police nationale :
Rendez-vous sur le site la police nationale recrute
Numéro vert : 0800 22 0820 (du lundi au vendredi de 08h30 à 18h00 sans interruption)